Comment réagir en cas d’accident de voiture ?

Un accident de voiture est, hélas, bien trop vite arrivé et il est préférable de savoir à l’avance comment réagir pour pouvoir vous mettre en sécurité. Mais il est également essentiel de connaître les démarches à réaliser immédiatement sur les lieux de l’accident, puis, pour la suite des événements. Nous vous proposons de vous préparer pour bien réagir en cas d’accident de voiture et ainsi de ne pas risquer de voir la situation empirer pour des erreurs qui auraient pu être évitées.

Bien réagir en cas d’accident de la route

Dans un premier temps, en cas d’accident de la route ou d’un quelconque sinistre, veillez à vous mettre en sécurité vous et vos passagers. Vous devez, pour ce faire, allumer vos feux de détresse afin de vous rendre visible. Si possible, garez-vous sur le bas-côté. Il vous faut ensuite enfiler votre gilet de sécurité et prévenir de la présence de votre véhicule grâce à votre triangle de signalisation. Ce dernier doit être placé sur la chaussée, au minimum 30 m avant votre véhicule. Puis, en fonction de la situation, il vous faudra contacter le SAMU au 15 ou la police au 17. Dans l’éventualité où une personne est blessée, couvrez-la et parlez-lui. Sauf si vous êtes formé aux gestes de premiers secours, ne touchez pas le blessé et si la personne a un casque, ne le lui retirez pas.

Les premières démarches, en cas d’accident

En cas d’accident, il est important d’effectuer certaines démarches et ce, dans les délais impartis. Le constat (parti recto) doit être rempli sur place avec l’autre ou les autres conducteurs. Si un conducteur refuse de le remplir, vous devez renseigner le plus d’informations possibles, comme sa plaque d’immatriculation. Vous avez la possibilité de joindre des photographies. Plus votre dossier sera complet, plus son traitement sera simple. Dans le cas où le conducteur vous semble être en état d’ébriété ou drogué, vous pouvez contacter la police qui procèdera aux  tests nécessaires, et à la mise en place éventuelle d’une amende. Pensez à bien avoir toujours votre contrôle technique à jour, vous pourriez vous retrouvez vous également avec une amende. En cas d’accident corporel, un procès-verbal sera établi par la police ou la gendarmerie présente sur place. 

Après un accident

A la suite d’un accident, vous disposez de 5 jours ouvrés pour transmettre votre constat à votre assureur. Vous pouvez, en fonction de votre assureur, réaliser un e-constat en respectant les conditions, il a la même valeur qu’un constat papier. Dans le cas où vous-même auriez été blessé, vous devez faire établir un certificat médical auprès d’un hôpital ou d’un médecin. Si un procès verbal a été établi, vous devez malgré tout prévenir votre compagnie d’assurance et transmettre le constat. Pour obtenir une copie de ce procès-verbal, vous devez en faire la demande auprès de votre assurance. Votre assureur va alors déterminer votre responsabilité dans cet accident, ainsi que l’indemnisation à laquelle vous avez droit. Il se peut que vous ne soyez pas d’accord avec le montant de l’indemnisation qui vous est proposé.

Contester la décision de votre compagnie d’assurance

Il est possible que la prise en charge proposée par votre assurance ne soit pas à la hauteur de vos attentes. Dans ce cas, vous avez la possibilité de contester cette décision. Ce peut être pour une indemnisation jugée trop faible, une hausse de votre prime d’assurance, ou si le versement d’une indemnisation a été refusé. Si vous jugez la décision injuste, vous pouvez la contester dans un délai de 2 ans après la constatation du sinistre ou de 10 ans dans le cas d’un accident corporel. Vous pouvez alors envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception expliquant que vous souhaitez faire valoir votre droit de rétractation, ainsi que les raisons. En cas de refus, vous pouvez contacter le médiateur d’assurance. Si vous n’avez toujours pas trouvé d’accord, vous pouvez porter l’affaire en justice. 

Vous aimerez probablement
Sabot de voiture : comment faire ?
Voiture abîmée en fourrière : comment agir ?
Fourrière à Paris : comment récupérer ma voiture ?
Panne de voiture : peut-on enlever ma voiture en fourrière ?

Laisser une Réponse