Vol d’une voiture de location, comment faire ?

Vous êtes en vacances et vous vous retrouvez face au scénario catastrophe, vol de votre voiture de location ! Panique à bord, nous allons vous expliquer comment gérer cette situation au mieux.

Contactez la police immédiatement

Premièrement, la première chose à faire est de vérifier que votre voiture de location n’a pas été mise en fourrière. En effet, vous étiez peut-être mal stationné. Si c’est le cas, vous serez dans l’obligation d’aller voir la police ou la gendarmerie dans le but d’effectuer une déposition. Après cela, vous pourrez aller récupérer votre véhicule de location. Petit conseil, ne la laissez pas trop longtemps à la fourrière, car des frais journaliers de 6€ sont à payer. De plus, à partir du quatrième jour, la fourrière est dans l’obligation d’ordonner une expertise complète de la voiture. En outre, si vous estimez que l’enlèvement en fourrière n’était pas justifié, vous pouvez effectuer une réclamation, à l’aide du formulaire prévu à cet effet. En revanche, si après vérification celle-ci n’a pas été emmenée par la fourrière, vous devez contacter la police le plus rapidement possible. En effet, peu importe le problème auquel vous êtes confronté, vous êtes dans l’obligation de prévenir les autorités. Ainsi, vous obtiendrez une déposition, qui attestera du vol, si toutefois vous rencontrez des difficultés avec le loueur. De plus, vous allez devoir contacter le service de location de voiture afin de leur expliquer la situation.

Comment fonctionne l’assurance responsabilité civile ?

Lorsque vous louez un véhicule, vous êtes couvert par l’assurance de responsabilité civile, qui a été souscrite au préalable par le loueur. Celle-ci permet ainsi de couvrir tous les dommages, principalement matériels. En effet, lorsque vous louez une voiture, vous payez un certain prix, qui comprend une légère couverture en cas de problème. Cependant, en ce qui concerne le vol, vous serez obligé de payer une franchise relativement élevée. Cependant, ce montant varie en fonction de l’entreprise de location, de la catégorie de voiture ainsi que de l’importance des dégâts. En revanche, si vous avez souscrit au préalable une assurance complémentaire, permettant de prendre en charge le vol, l’incendie ou autres problèmes, cela pourra réduire le montant à payer. En effet, il faut savoir que depuis 2016, si vous n’êtes pas en mesure de prouver que vous n’étiez pas face à un cas de « force majeure », vous serez dans l’obligation de payer les dégâts. Plus exactement, si vous ne pouvez pas démontrer qu’il vous était impossible d’anticiper l’incident, vous serez obligé de rembourser le prix du véhicule de location.

Comment protéger votre voiture des vols ?

Premièrement, vérifiez que tout est bien fermé. Cela peut sembler évident, mais parfois, une vitre, une portière ou le coffre peut rester ouvert malencontreusement. Même si vous avez la fermeture centralisée, n’hésitez pas à vérifier que celle-ci a bien fonctionné, car parfois il peut y avoir des bugs. De plus, soyez particulièrement vigilant au « mouse-jacking ». En effet, l’objectif du voleur est d’empêcher la fermeture des portières du véhicule, grâce à un brouilleur. Puis, une fois que vous pensez avoir fermé votre voiture et que vous vous éloignez, le voleur peut entrer, sans aucune trace d’effraction. Si vous souhaitez vous protéger de cette nouvelle fraude, vous pouvez désactiver la prise diagnostic (OBD). Celle-ci se désactive très facilement grâce à un adaptateur. Vous pouvez également demander conseil à votre garagiste. Ensuite, nous vous invitons à installer une alarme anti-vol et un bloque-volant, afin de dissuader le voleur. Enfin, privilégiez les parkings sécurisés et installez un traceur GPS. Celui-ci permettra de localiser votre véhicule et/ou de couper le circuit, même à distance.

Vous aimerez probablement
Vol de voiture : comment agir ?
Voiture abîmée en fourrière : comment agir ?
Comment contester un enlèvement en fourrière ?

Laisser une Réponse